Imprimer
Affichages : 1434

Mino Taricco, député de Cuneo (parti démocrate), a adressé en qualité de premier signataire une question parlementaire au Ministre de l’Environnement et de la Protection du territoire, Gian Luca Galletti, et au Ministre des Politiques agricoles, Maurizio Martina.

Traduction par Marie Sabotier

 

Mino Taricco a demandé au Gouvernement quelles initiatives il compte prendre et s’il considère qu’il y a les bases pour adopter des mesures conformément à l’article 9 de la Convention de Berne; le cas échéant en intervenant pour limiter, par le moyen de transferts ou d’abattages sélectifs contrôlés d’individus de la dangereuse espèce protégée loup, dont la présence croissante dans les territoires de montagnes causent des dommages à l’agriculture italienne.

lupo danni alle pecore

Dans ce sens, Taricco a souhaité demander aux ministres quelles sont les données en possession du gouvernement concernant la densité et l’évolution de la population lupine sur le sol national, et les dommages effectifs causés aux productions agricoles. « Nous sommes confrontés à un problème d'une grande actualité - a dit Taricco – nécessitant des analyses et des réponses concrètes. En effet, nombreux sont les dommages causés par certaines espèces de la faune sauvage, comme ceux du loup à l’agriculture et à l’élevage : ceux qui les subissent particulièrement avec des pertes économiques importantes sont les petites et moyennes exploitations, ainsi que certains secteurs de qualité et d’excellence, dont le secteur vinicole.

En ce sens, il convient de rappeler que la Convention de Berne de 1979, dans un cadre général de protection des espèces, prévoit des dérogations spécifiques pour les situations critiques qui permettent des actions de limitation et de capture : avec cette question parlementaire nous avons donc voulu demander au Gouvernement d’évaluer la possibilité de mettre en oeuvre ces dérogations pour ce qui concerne le cas des loups en Italie ».

Parmi les signataires de la question parlementaire, il y a les députés du Parti Démocrate : Colomba Mongiello, Gian Pietro Dal Moro, Paolo Cova, Angelo Senaldi, Maria Antezza, Vittoria D’Incecco, Assunta Tartaglione et Edoardo Patriarca, et les députés du Groupe mixte : Albrecht Plannger et Oreste Pastorelli.